Formation marchand de biens

 

Le marchand de biens est une profession qui tend à se développer. De plus en plus de personnes sont attirées par cette activité, qui consiste à acheter un bien, effectuer une rénovation et procéder à la revente. Pour mener à bien ces opérations, il est essentiel d’obtenir des connaissances solides dans le domaine juridique, fiscal ou de l’urbanisme en suivant une formation marchand de biens. 

Un marchand de biens qu’est-ce que c’est ?

L’activité de marchand de biens consiste à acheter et revendre des biens immobiliers, que ce soit des immeubles, des maisons ou encore des fonds de commerce ou des parts de société immobilières (SCI), dans l’objectif de réaliser une plus-value sur sa vente. Dans la majorité des cas, le marchand de biens réalise des actes de rénovation, ou cherche à embellir le bien afin d’augmenter le prix de celui-ci à la revente. L’objectif est de tirer un bénéfice à court terme des ventes qu’il réalise. 

Il peut réaliser les travaux qu’il souhaite seul ou faire appel à des partenaires, tels que des architectes ou encore des maitres d’oeuvre. 

Le marchand de biens n’est pas un agent immobilier. En effet, la principale différence que l’on peut noter entre ces deux professions relève de la détention de la propriété du bien. En d’autres termes, l’agent immobilier n’est pas le propriétaire des biens qu’il vend en agence : c’est intermédiaire à la vente. Le marchand de biens vend des biens immobiliers dont il est le propriétaire. L’activité de marchand de biens est avant tout un statut fiscal. Vous êtes considéré comme étant un commerçant.

Sous quelles conditions peut-on devenir marchand de biens ?

Pour devenir marchand de biens, vous n’avez pas besoin d’autorisation spécifique. Il est cependant nécessaire de disposer d’une structure adaptée à ce statut. En d’autres termes, il est impératif que vous disposiez d’une société et que vous soyez inscrit au RCS. De plus, pour être marchand de biens, vous devez remplir 3 conditions précises :

  • Votre achat doit avoir une intention spéculative. L’objectif de votre achat doit être de réaliser une plus-value à court terme. C’est l’administration fiscale qui détermine si ce critère est bien rempli. Elle prend en considération le temps qui s’est écoulé entre le moment où vous avez réalisé l’achat et la revente du bien en question.
  • Vous devez acheter les biens de façon habituelle : les biens immobiliers que vous achetez ne doivent pas être gardés pour votre usage personnel, ils ne doivent pas vous servir de résidence principale.
  • Les biens que vous achetez doivent être des immeubles, des parts sociales de sociétés immobilières ou encore des fonds de commerce ou des terrains. 

Quel statut juridique choisir ?

Un marchand de biens est considéré comme un commerçant. De ce fait, il est soumis aux obligations classiques du commerçant, c’est-à-dire l’inscription au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) et doit également tenir une comptabilité et établir des comptes annuels, entre autres. Puisqu’il est également vendeur de ses biens, il est responsables de leurs vices cachés, s’il y en a.

Il doit également créer une structure juridique spécifique, inscrite au RCS, pour lancer son activité. Cette société peut être une SAS, une SARL, une SASU ou encore une EURL. Un marchand de biens ne peut pas choisir le statut SCI. En effet, elle ne permet pas d’exercer une activité commerciale. Dans le cadre d’une activité de marchand de biens, elle n’est adaptée uniquement lorsque l’on souhaite faire de la location non meublée. 

Les marchands de biens favorisent le plus souvent la SAS, dû à sa structure plus souple. Dans le cas où le marchand de biens souhaite se lancer seul, la SASU peut alors être préférée. 

Qui peut devenir marchand de biens ?

Tout le monde peut prétendre à devenir marchand de biens, dès lors que l’on dispose de la capacité de créer une entreprise. Toutefois certaines professions ne sont pas compatibles avec ce statut. On peut notamment penser aux huissiers de justice, aux avocats et aux notaires ou encore aux pharmaciens. 

Quel diplôme pour devenir marchand de biens ?

Aucun diplôme n’est nécessaire pour devenir marchand de biens. Cependant, réaliser la formation marchand de biens peut avoir des avantages, notamment pour appréhender les différents rouages de la profession. En effet, il est vivement recommandé de disposer de connaissances solides concernant les lois et les réglementations en vigueur dans le secteur de l’immobilier. De plus, il est également préférable lorsque l’on souhaite se lancer d’avoir de bonnes notions sur l’urbanisme, le commerce, la gestion d’entreprise ou encore la négociation par exemple. 

Pour exercer cette activité, plusieurs domaines d’expertise sont essentiels et doivent être maitrisés, tels que :

  • La détermination de la valeur d’un bien 
  • L’évaluation de la faisabilité d’un projet 
  • La négociation des conditions d’achats
  • La maitrise des règles d’urbanisme
  • La commercialisation d’un bien de façon efficace

Cette profession n’est pour l’instant pas réglementée.

Quelle est la rémunération ? 

Le salaire d’un marchand de biens dépend de la plus-value qu’il génère lors de la revente de ses biens. De ce fait, il est difficile d’estimer le salaire moyen d’un marchand de biens : il va dépendre des biens que vous vendez. Le salaire n’est donc pas fixe. 

En moyenne, le marchand de biens réalise une vente tous les 6 à 18 mois. 

Quelles sont les qualités à avoir pour exercer cette activité ?

Un marchand de biens doit disposer de certaines qualités pour exercer ce métier. Il doit tout d’abord avoir la fibre commerciale et savoir négocier. Cela lui permettra d’obtenir des prix intéressants pour les biens qui l’intéresse.

Un marchand de biens doit également avoir un bon sens relationnel et savoir prospecter pour trouver des biens susceptibles de l’intéresser. 

Enfin, il doit également savoir apprécier temps et le coût de la rénovation. Un mauvaise estimation peut mettre à mal sa société, ou contrecarrer ses projets.

Les financements

Notre organisme Efisio est un organisme certifié et vous propose une formation marchand de biens de qualité, éligible à divers financements. Cette formation peut faire l’objet d’une prise en charge par les OPCO (FIFPL, AGEFICE, OPCO EP) ou par Pôle Emploi. Elle est aussi éligible au Compte Personnel de Formation (CPF). 

Les salariés peuvent faire financer leur formation par l’OPCO-EP, dans la limite du plafond fixé. Pour les agents indépendants et les dirigeants non-salariés, c’est l’AGEFICE ou le FIFPL qui peuvent prendre en charge la formation, dans la limite du plafond prévu. 

Enfin, les professionnels inscrits à Pôle Emploi peuvent également se faire aider par cet organisme, sous certaines conditions. Le statut du professionnel peut également être pris en considération. 

Efisio prend en charge la constitution et le suivi de votre dossier de financement. 

Il existe divers organismes de financements pouvant vous aider à prendre en charge votre formation. Contactez-nous pour plus d’informations ! 

Qualiopi
OPCO EP
Agefice