VAE immobilier

 

Les VAE immobilier ou Validation des Acquis de l’Expérience vous permettent d’acquérir un diplôme par acquis de compétences. En d’autres termes, vous pouvez obtenir l’équivalent d’un diplôme ou une certification grâce à vos expériences professionnelles et vos acquis personnels. Le diplôme ou la certification obtenu à la même valeur que le diplôme en lui-même. Réaliser une VAE en immobilier peut vous permettre d’évoluer dans votre entreprise et gagner en responsabilités, par la reconnaissance de vos compétences et vos connaissances dans le domaine de l’immobilier.

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Des formations dispensées en ligne

Les formations VAE en immobilier sont dispensées en ligne. Elles sont accessibles 24h/24, sur ordinateur, tablette et mobile. Elles se composent d’une série de vidéos (entre 15 et 25 minutes chacune) pouvant être visionnées à tout moment. La solution digitale est la plus pratique pour se former puisqu’elle offre la possibilité d’évoluer à son propre rythme !

La VAE immobilier, qu’est-ce que c’est ? 

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), est un dispositif permettant d’obtenir un titre reconnu, équivalent à un diplôme ou un certificat. Elle permet de faire valoir l’équivalence des compétences acquises par la personne, grâce à son expérience. Ainsi, vous démontrez que vous disposez des compétences nécessaires pour avoir un diplôme spécifique, grâce à votre expérience, professionnelle ou extra-professionnelle, même si vous n’avez le diplôme requis. Une VAE a la même valeur qu’un diplôme.

A la fin de la procédure, vous pourrez prétendre à l’obtention d’un titre ou d’une d’une partie de ce titre, de l’Education Nationale ou une certification inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). En d’autres termes, vous pourrez obtenir, en fonction de la VAE que vous réalisez, l’équivalent :

  • D’un diplôme ou d’un titre professionnel national, qui est délivré par l’Etat
  • D’un diplôme d’un établissement d’enseignement supérieur
  • D’un certificat de qualification professionnel de la CPNE

Pour que les certifications puissent entrer dans le cadre d’une VAE pour obtenir une équivalence, elles doivent être inscrites au RNCP.

Quelles sont les conditions de la VAE immobilier ?

Il existe peu de conditions pour réaliser une VAE en immobilier. La seule condition notable à prendre en compte est l’expérience. En effet, le candidat à une VAE doit justifier d’une année minimum d’expérience professionnelle, ou d’activités bénévoles ayant un rapport avec la certification professionnelle demandée. Les stages que vous avez pu effectuer ainsi que vos expériences en alternance rentrent également dans cette catégorie. Il faut cependant noter que les périodes de formation en formation initiale ou continue ne sont pas prises en compte. 

Tous les diplômes ne sont cependant pas éligibles aux VAE. En effet, pour des raisons de santé, ou de défense nationale, certains diplômes, comme celui médecin, ne peuvent être obtenus de cette manière.

Qui peut réaliser une VAE en immobilier ?

Ce dispositif est ouvert à toute personne disposant d’une expérience professionnelle et/ou extra-professionnelle, dès lors que cette expérience lui a permis de développer des compétences spécifiques. Elles doivent, évidemment être en lien avec les compétences du diplôme que vous visez. 

Il n’y a aucune conditions concernant la qualification ou le niveau d’études du salarié : il peut en réaliser une quand il le souhaite, peu importe son statut (salarié, non-salarié, demandeur d’emploi…).

Il faut savoir que la VAE est un droit individuel, qui ne peut être imposée au salarié par son entreprise.  

Quelle procédure suivre ? 

Pour réaliser une VAE, il faut suivre une procédure spécifique, en trois étapes.

Tout d’abord, vous devez constituer un dossier, en joignant les éléments justificatifs demandés, que vous devez envoyer à un organisme certificateur ou directement au ministère concerné. Cet organisme va instruire votre demande de VAE. Vous pouvez l’envoyer par voie postale ou par courrier électronique. Suite à cela, vous serez notifié de la décision rendue par l’organisme à qui vous avez transmis le dossier dans les deux mois qui suivent. Une date d’examen vous sera également communiquée. Si vous ne recevez pas de de réponse au bout des deux mois, votre dossier est automatiquement considéré comme accepté.

Un candidat n’a la possibilité de déposer qu’une seule fois par an un dossier pour la même VAE. Dans une même année civile, il ne peut déposer des dossiers VAE que pour trois certifications différentes.

Vous pouvez par la suite disposer d’un accompagnement spécialisé. C’est une étape facultative mais fortement recommandée. Il commence dès que votre formation VAE a reçue un avis favorable. Cet accompagnement prend fin dès lors que vous êtes évalué par le jury. 

La dernière étape de la procédure est l’évaluation de vos acquis par un jury. Dans le cadre de cette évaluation, serait mis en situation professionnelle. Elle peut être reconstituée ou en conditions réelles. Puis, vous serez convoqué un entretien avec le jury. Il a pour objectif de compléter ou d’apporter des précisions aux informations présentes dans votre dossier de recevabilité à la VAE. Les informations complémentaires qui vous seront demandées doivent nécessairement avoir un lien avec l’objet de la validation. 

Suite à cet entretien, les résultats de l’obtention de la VAE vous seront communiqués.

Quelles issues peut-il y avoir ? 

Il existe 3 issues : 

  • La validation totale : dans ce cas, vos acquis correspondent parfaitement aux compétences et connaissances attendues par le diplôme. Vous obtenez de ce fait le diplôme ou la certification voulue. Une attestation de compétences vous sera délivrée pour attester de vos compétences.
  • Dans le cas d’une validation partielle, vos acquis ne correspondent pas complètement aux attendus du jury. Il vous octroie une validation partielle. Vous recevrez une notification indiquant quels éléments, quelles compétences feront l’objet d’une évaluation complémentaire. Dans le même temps, vous recevrez aussi une attestation des compétences qui vous ont été validées.
  • Le refus de validation : ici, il a été jugé que vos acquis ne correspondent pas aux attentes du diplôme ou de la certification que vous avez passé. On vous refuse l’attribution du diplôme auquel vous avez postulé. La décision du jury vous sera transmise par courrier par l’organisme par lequel vous êtes passé pour réaliser votre VAE. 

Le cas particuliers des reconversions professionnelles 

Si vous êtes dans le cas d’un reconversion professionnelle lors de la réalisation de votre VAE, l’expérience professionnelle que vous avez acquise ne vous permettra pas d’accéder directement à l’examen. En effet, vos compétences et vos connaissances ne pourront pas forcément vous permettre de remplir les blocs de compétences nécéssaires pour remplir les conditions de passage de l’examen. 

En d’autres termes, si vous réalisez votre VAE dans le cadre d’une reconversion professionnelle, vous devrez, avant de pouvoir passer l’examen, valider les blocs de compétences obligatoires du diplôme que vous visez. Cela vous permetttra de maximiser vos chances d’obtenir votre VAE. 

Comment financer sa VAE en immobilier ?

Les formations dispensées par Efisio peuvent être prises en charge par les OPCO (FIFPL, OPCO EP, AGEFICE…) et par Pôle Emploi. Certaines d’entre-elles peuvent également être financées par le Compte Personnel de Formation (CPF). 

Ces formations peuvent être financées par l’intermédiaire du CPF car elles valident un bloc de compétences, permettant de prétendre à l’obtention du diplôme d’agent immobilier. En d’autres termes, vous pouvez obtenir un diplôme ou une équivalence à la suite de cette formation. Une procédure spécifique est à réaliser. Dès que la formation est terminée, il est possible de s’inscrire pour passer l’examen vous permettant d’obtenir le diplôme ou la certification. Vous passez devant un jury, qui déterminera si vous disposez des compétences et des connaissances nécessaires pour obtenir le diplôme.

Tous les professionnels, dirigeants, indépendants ou salariés, peuvent prétendre à une prise en charge de leur formation. Le montant de ces prises en charge sont revus chaque année. Ils varient en fonction de votre statut et de l’organisme qui prendra en charge votre formation. 

  • Si vous êtes salarié, votre formation peut être prise en charge à 100% par l’OPCO-EP, dans la limite du plafond annuel fixé par cet organisme. 
  • Si vous êtes agent commercial indépendant ou dirigeant non-salarié, l’AGEFICE ou le FIFPL peuvent prendre complètement en charge votre formation, dans la limite du plafond annuel fixé par ces organismes. 
  • Vous pouvez également obtenir des financements de Pôle Emploi, sous certaines conditions et selon les profils (salarié, demandeur d’emploi, indépendant)

Efisio peut prendre en charge la rédaction et le suivi de votre dossier de financement. 

De nombreux organismes de financements peuvent vous permettre d’obtenir une prise en charge de votre formation. Chaque situation est différente, et des conditions spécifiques peuvent s’appliquer. Contactez-nous pour plus d’informations !

CPF
Pôle Emploi
OPCO EP
AGEFICE
FIFPL
OPCO ATLAS