Réglementation thermique RT 2020 et RT 2012 : quelles différences ?

 

Les réglementations thermiques (RT) permettent d’encadrer les dépenses énergétiques des logements, afin de limiter le gaspillage énergétique. La dernière norme RT en vigueur a été remplacée au 1er janvier 2022 par la RT 2020. Qu’apporte cette nouvelle norme thermique ? En quoi est-elle différente de la RT 2012 ? Réponses dans cet article !

Réglementation thermique RT 2020

24 août 2022 | Immobilier

Réglementation thermique RT 2020 : définition 

Les réglementations thermiques, ou RT, ont été instaurées en 1974. Ces normes ont pour objectif de limiter le gaspillage énergétique des logements et des bâtiments. Elles permettent également de réglementer et d’encadrer la constructions de bâtiments neufs : il faut veiller à respecter des conditions et des exigences biens précises. 

La dernière réglementation en vigueur, la RT 2012, a été remplacée en début d’année 2022 par la réglementation RT 2020. Ces nouvelles normes concernent les logements neufs et les bâtiments publics. 

À savoir : la réglementation RT 2020 est entrée en vigueur pour les bâtiments publics en 2018. 

La réglementation thermique RT 2020 énonce les nouvelles règles à respecter dans le cadre de la construction de logements neufs. Elles concernent évidemment la réduction des dépenses énergétiques, mais pas que. Elles favorisent la prise d’initiative dans le cadre du développement durable, comme l’installation d’une meilleure isolation.

À savoir : depuis l’entrée en vigueur de cette réglementation, tous les bâtiments qui seront construits à partir d’un permis de construire, accordé après la mise en vigueur de la RT 2020, devront en respecter les normes. 

Les apport de la réglementation thermique RT 2020 

La réglementation RT 2020 apporte un certain nombre de changements par rapport à la RT 2012. 

En effet, la réglementation RT 2012 était davantage axée sur l’isolation du logement ainsi que ses aspects thermiques. Elle imposait aux logements une consommation maximale de 50 kWh/m2 par an pour l’utilisation du chauffage, de la climatisation, de l’éclairage, de l’eau chaude sanitaire et des auxiliaires. 

Cette norme est désormais remplacée par la réglementation RT 2020. Désormais, les nouvelles constructions devront être construites avec des matériaux écologiques et isolants, et devront également être des constructions BEPOS, ou Bâtiment à Énergie Positive. La consommation énergétique devra également être optimisée, notamment grâce à la domotique. Ces installations doivent permettre aux ménages de diminuer les dépenses énergétiques de 10% maximum. 

De ce fait, les logements construits à partir des normes RT 2020 seraient complètement autonomes en énergies. 

À savoir : la RT 2020 prend également en compte le bien-être des habitants. Elle comprend des critères liés à l’isolation phonique er la qualité de l’air intérieur. 

Les bâtiments à énergie positive (BEPOS)

La RT 2012 avait pour objectif de développer les bâtiments BBC, ou Bâtiments Basse Consommation. Ces structures rejettent très peu de dioxyde de carbone, et sont très respectueuses de l’environnement. Les normes d’isolation sont strictes et un certain nombre de règles doivent être respectées. La RT 2020 va encore plus loin que les bâtiments BBC et opte pour les logements BEPOS, qui consomment moins d’énergie qu’elles en produisent. 

Les limites de consommation sont également plus conséquentes : la consommation de chauffage d’une maison individuelle ne doit pas dépasser les 12 kWh/m2 par an. En ce qui concerne la consommation d’énergie primaire, c’est-à-dire le chauffage, l’éclairage, l’eau chaude et les appareils électriques), elle doit être inférieure à 100 kWh/m2 par an. De plus, le bâtiment doit produire assez d’énergie renouvelable pour couvrir ses besoins énergétiques. Dans l’idéal, il faudrait même qu’il les surpasse. Cela est permis grâce à une centrale photovoltaïque, alimentée des installations techniques qui amassant de la chaleur pour la convertir en électricité. Sur l’année, ses dépenses énergétiques doivent être égales à 0 kWh/m2. 

Il est nécessaire de procéder à certains aménagements, notamment concernant l’isolation du bâtiment ou encore installer des équipements spécifiques permettant de réduire les consommations énergétiques. 

L’objectif de cette mesure est de réduire l’usage des énergies fossiles, et donc de réduire l’impact qu’ont les bâtiments sur l’environnement. La facture énergétique des ménages s’en verrait également réduite. 

À savoir : le surplus énergétique produit par le bâtiment serait directement injecté dans le réseau électrique public. 

La norme RT 2020 encourage l’installation et l’utilisation d’énergies renouvelables pour contribuer aux dépenses énergétiques d’un logement. 

L’isolation

L’isolation reste toujours un élément crucial. La norme RT 2020 prévoit toujours une isolation dite de « haute performance » pour les bâtiments, ainsi que des ventilations efficaces. À ces dispositions, s’ajoute la volonté de développer les énergies renouvelables ainsi et de proposer un choix de matériaux isolants particuliers. En effet, ils doivent accumuler et diffuser la chaleur afin de réduire la consommation d’énergie et de produire de l’énergie. Ils doivent être écologiques : les matériaux en fibre de bois, en chanvre encore en ouate de cellulose sont donc à privilégier. 

Les nouveaux usages de consommation d’énergie

5 usages liés à la consommation d’énergie primaire étaient pris en compte concernant la consommation d’énergie primaire : 

  • Le chauffage 
  • Le refroidissement ou climatisation 
  • La production d’eau chaude sanitaire 
  • L’éclairage 
  • Les auxiliaires. Sont considérés comme auxiliaire les ventilateurs ou encore les pompes. 

Depuis la norme RT 2020, de nouveaux usages sont désormais pris en compte. En effet, l’usage des appareils ménagers ainsi que des appareils électroniques (télévision, ordinateur, réfrigérateur) sont désormais comptabilisés dans la consommation primaire.

À savoir : les effets de carbone de la construction du bâtiment sont également pris en compte.

Avec la norme RT 2012, seul était concerné l’isolation thermique du logement. 

De plus, la norme RT 2012 avait pour objectif de limiter et/ou de diminuer la consommation en énergie des équipements d’un bâtiment. Là encore, la norme RT 2020 va plus loin que les mesures prises en place par la dernière réglementation énergétique. Elle vise à supprimer tout gaspillage énergétique par une gestion intelligente de la consommation des équipements du bâtiment en question.

À lire également :

VAE immobilier : que faut-il savoir ? 

VAE immobilier : que faut-il savoir ? 

VAE immobilier : que faut-il savoir ?    La Validation des Acquis par l’Expérience, ou plus simplement VAE, est une certification permettant à celui qui la réalise d’obtenir un diplôme grâce aux compétences qu’il a acquises durant sa vie professionnelle....

La pollution des sols est-elle un vice caché ?

La pollution des sols est-elle un vice caché ?

La pollution des sols est-elle un vice caché ?   Dans le cadre d’une vente immobilière, vous pouvez être confrontés à des vices cachés. Il en va de même si vous achetez un terrain. Vous pouvez être victime de vices cachés. Votre acquisition peut, par exemple,...

Formation Agent immobilier

Découvrez les formations pour professionnels de l’immobilier proposées par Efisio : formations pour devenir agent immobilier ou commercial, formations loi Alur.

Quels sujets souhaitez-vous voir abordés dans un article ? Envoyez-nous vos suggestions !